Accueil > Nos événements > Les conférences

Conférences 2007

"Les transports de matières radioactives au niveau mondial. Caractéristiques, réglementations, maîtrise des risques associés" par Michel HARTENSTEIN, Directeur technique adjoint et expert international du groupe AREVA

Jeudi 13 décembre 2007

M. Michel Hartenstein, Directeur Technique adjoint de TN International, la filiale d’AREVA dédiée au transport des matières radioactives, est venu le 13 décembre 2007 nous parler de cette activité peu connue du grand public. Ces transports se chiffrent par millions dans le monde, la majorité pour les radio-isotopes médicaux: plus de 200 000 chaque année en France, par exemple. Pour les usages électronucléaires, les transports sont également nombreux, entre les mines, les usines de chimie et d'enrichissement de l'uranium, les centrales, les usines de recyclage, et les sites de stockage des déchets. Chaque étape correspond à des types d'emballages, adaptés en fonction des risques chimiques et radiologiques des matières: d'une centaine de grammes à une centaine de tonnes. Les matières les plus radioactives, comme les combustibles sortant d'une centrale nucléaire, sont transportés dans des emballages particulièrement robustes, leur épaisseur est d'une trentaine de centimètres d'acier. Leur résistance répond à une réglementation internationale très rigoureuse, définie par les experts des Etats membres de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA). Ces types d'emballages (voir photos ci contre) doivent subir des tests de choc, d'incendie et d'immersion. Nous avons vu un film d'essais spectaculaires de camions et de trains lancés contre des emballages ou contre des murs: les emballages ressortent parfaitement étanches d'accidents qui vont bien au-delà des accidents réels. L'Autorité indépendante de Sûreté Nucléaire (ASN), examine chaque dossier d'emballage avant d'autoriser sa mise en service par un Agrément limité à quelques années. Le dossier comprend, outre les résultats des essais, des calculs pointus de mécanique, de blindage radiologique, de criticité (contre les réactions en chaîne), de thermique (pour limiter la température).
Tous les modes de transport sont utilisés. Les isotopes médicaux prennent l'avion et la route, les grandes quantités prennent le bateau ou le train, et le reste prend la route. Pour certaines matières, les navires doivent être sécurisés, avec double coque anti-collision, double moteur, double gouvernail... Chaque fois, il faut demander de nombreuses autorisations à de multiples Autorités, tant pour la sûreté du transport que pour la sécurité et la non-prolifération. Les précautions prises par les industriels et les autorités font que ces transports sont extrêmement sûrs.


"L'information préventive du public sur les risques majeurs" par Dominique VAGNEUX, Chargée de Mission Pôle Risques, SIRACEDPC , cabinet du Préfet

Mercredi 14 novembre 2007

Dominique VAGNEUX, chargée de mission « risques » au sein du pôle Prévention des risques Naturels et Technologiques de la Préfecture PACA est venue mercredi 14 novembre nous parler de l’information préventive du public. Cela nous donna l’occasion de nous familiariser avec le terme de « vulnérabilité », par la présentation des enjeux des risques majeurs (économique et environnemental au sens large). On ne pouvait pas mentionner l’information préventive des risques sans rappeler le rôle essentiel joué par la sécurité civile depuis 1975 (faire face à toutes les menaces qui atteignent la population). En effet, l’information préventive est une obligation du pouvoir public (l’information est un droit immuable du citoyen) qui assure un partenariat, une concertation efficace des parties soucieuses de leurs intérêts pour trouver les solutions les plus adaptées face à un risque majeur. Pour cela, un certain nombres d’outils existent à l’échelle municipale (DICRIM, PCS...), préfectorale (DDRM) et ministérielle qui permettent une connaissance accrue des risques majeurs


"Comment lutter contre la prolifération des légionelles dans vos réseaux d'eau chaude" par Max GARANS, Ingénieur Général en Génie Sanitaire, Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales des Bouches du Rhône (DDASS 13)

Mercredi 10 octobre 2007

Pour cette seconde conférence, deux intervenants successifs se sont exprimés. La première partie animée par le Docteur DUPONCHEL, médecin inspecteur de la santé publique à la DDASS 13, fut consacrée à la présentation « historique et médicale » de cette maladie qui dans certains cas présente des symptômes proches de ceux de la grippe, et dans d’autres cas peut entraîner des conséquences plus graves. Plusieurs conditions doivent être réunies pour qu’un individu soit contaminé par une forme pathogène de cette bactérie présente dans l’eau. Découverte assez récemment la légionellose fait partie des 30 maladies dont la déclaration à la DDASS est obligatoire car à l’heure actuelle la surveillance est la pierre angulaire de lutte contre cette pathologie. La suite de la conférence, exposée par M. GARANS, responsable de service à la DDASS 13 fut axée sur un côté plus pratique de la lutte contre la légionelle dans les habitations. Il en est ressorti qu’avoir un réseau d’eau chaude sanitaire bien conçu et correctement entretenu se révèle être la meilleure des préventions, mais, en cas de problème avéré, il n’existe pas de traitement miraculeux, si ce n’est commencer par identifier la source.


"Faut-il avoir peur de la radioactivité ?" par Jacques FOOS, Professeur titulaire de la Chaire Rayonnements, Isotopes et Applications au Conservatoire National des Arts et Métiers

Jeudi 13 septembre 2007

Le jeudi 13 septembre 2007 le Professeur Jacques FOOS est venu à la faculté de pharmacie de la Timone afin de répondre à la question : « Faut-il avoir peur de la radioactivité ? ». L’introduction fût consacrée à la présentation de l’atome, le phénomène de radioactivité (naturelle et/ou artificielle) comme étant l’énergie libérée par un simple remaniement des briques de constructions que sont les atomes de la matière. Cette radioactivité se traduit par l’émission de rayonnements qui peuvent avoir un effet délétère sur l’organisme en fonction de leur nature et de leur énergie. Le Professeur FOOS illustra sa présentation par quelques exemples. Cela ne manqua pas de surprendre l’auditoire en constatant qu’une population (8000 individus en Europe de l’est) soumise à une exposition involontaire à de faibles doses contenues dans des matériaux de construction avait statistiquement déclaré moins de cancer et de leucémies qu’une population « témoin » non exposée. En scientifique, le professeur insista pour qu’il ne soit tiré aucune conclusion hâtive car il ne s’agissait ici que de faits et non pas de démonstration scientifique. En réponse à la question initiale il conclu par ces mots « il n’est pas nécessaire d’avoir peur de la radioactivité, mais peu être faudrait-il étudier les phénomènes expliquant cette quantité « anormalement » faible de cancers lors des faibles expositions ».


"Anti-bruit" par le professeur Gérard MANGIANTE

Mardi 26 juin 2007


"Plan de prévention des risques technologiques" par Gilbert SANDON, Responsable de la DRIRE dans les Bouches-du-Rhône

Mercredi 23 mai 2007


"Bilan historique de l’exposition des travailleurs aux rayonnements ionisants" par Alain RANNOU, Chef du service d’études et d’expertises en radioprotection à l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire), membre de la délégation française d

Jeudi 5 Avril 2007


Colloque organisé par M. Jean-Claude SARI, Professeur à l'Université de la Méditerranée, sur le thème "La protection civile en Europe. Risques, précaution, responsabilités".

Les 1 et 2 mars 2007


"L’avenir du pétrole et des autres sources d’énergie" par M Pierre BAUQUIS, Professeur associé à l’ENSPM (IFP school), Ancien directeur stratégie et planification du groupe Total, Expert auprès de l’Académie des technologies.

Mercredi 31 Janvier 2007


"Utilisation des réacteurs nucléaires pour le dessalement de l’eau de mer" par M. Simon NISAN, Commissariat à l’énergie atomique, Direction de l’énergie nucléaire (conférence organisée par la SFEN).

Mercredi 17 Janvier 2007


Consulter les archives :

Consultez notre banque d'images libres de droits sur de nombreux thèmes tels que les brûlures, risque chimique, chute de hauteur, déplacement, EPI, propreté, …

© MASTER IS-PRNTCoordonnées • Contactez-nousCrédits